L. de SAINTE-MARÉVILLE : tableaux, illustrations, littérature, ateliers d'écriture, poèmes, logos, design...


 

La virgule  © Copyright L. de Sainte-Maréville (Août 2004)

"La virgule" © Copyright L. de Sainte-Maréville (Août 2004)


 



 

Je ne lis pas sur tes lèvres le sourire estampillé,
mais l'encre de mes paumes





Was it just the season ?

- Musica ! -



- Comment va ta vie ?


Je vais jusqu'à plus faim, en lambeaux de couleurs affranchies, cueillir nos mariages volés à la pluie ; le vert de tes yeux met mon incandescence dans une valeur autre.
Je vais où tu vas et où tu ne vas pas ; au coeur des arômes orangers et des sonorités fluides sur le sentier de ta vie. Je vais de ce pas m'accoler aux cordes de tes notes, exprimer ta résonance, là où ton souffle s'évapore.
Je vais, langue primale, tatouer sur ton front l'océan du lendemain, son relief de rides et de photophore ; je prends ta main passée puis cerclée dans la mienne. Je vais, je circule dans tes petits papiers à l'heure des âmes brassées ; je traverse la page des retards et des "juste avant".

Tu marques les ramures à l'encre myosotis... de nos têtes d'enterrement ? J'exhume tes notes de tête.

Je m'en vais, ou...

"I sit and wait"

 

- Comment ta vie... va ?


" L'humide à ras-bord, le geste gauche [...]
Les yeux au ciel,
le regard voilé "
Le journal d'un fou, Jean-Pierre Clémençon

Je vais, malgré les flèches des assaillants, brandir bien haut l'étendard des titres saugrenus et baroques. Je vais comme tu vas ; ni mieux, ni plus mal. Je vais comme un garde-fou, je "vent-e" et m'évente au sein de tes recueils ; je relève le mot égaré sous le lave-pont ; je prends mes repas sous ton crayon qui file au grand large, je gomme ta triste mine d'un geste las ; j'annote notre portée avec une clé de main gauche ; je signe - La virgule - sur les rotules du temps.

"I waited 'til I saw the sun" (Jesse Harris)

 


- Ta vie... va comment ?


Je pique un fard et tu me dérobes un artifice. Je me réconcilie avec tes échafaudages, ta pile de mots rangée sous l'arcade. Tu remontes mes bas à l'aide de tes crocs, je descends à l'antichambre de tes hauts. Ritmo di una danza.

"Full of dream ?"

Je croise l'homme au parapluie ; tu effeuilles mes peurs nocturnes ; je glane mes premières syllabes de toi en moi.

 


"Strano ma vero,
è proprio un pianoforte da concerto,
dal suono avuto dal mistero,
un pianoforte a coda lunga, nero..."
Paolo Conte


(Strange but true,
It's a grand piano,
With a sound a mysterious origin
A black concert grand piano...)




© L. de Sainte-Maréville (Août 2004)

 



 

button back button next

 

(Click) Gallery for Masters, classics and the latest in contemporary imaginative art.
Galerie d'artistes contemporains (tableaux, sculptures...) et quelques maŒtres classiques (Dali, Magritte...)

~ Back to the thumbnails

 

Retour aux oeuvres en petits formats

 

Retour ~ Back to my gallery

 

Home / Page d'accueil :
Bannière site © Copyright  fait par L. de Sainte-Maréville.

 

LIVRE d'OR ~ GUESTBOOK

[Contact, e-mail]