L. de SAINTE-MARÉVILLE : tableaux, illustrations, littérature, ateliers d'écriture, poèmes, logos, design...


 

La traversée, dessin copyright Laurence de Sainte-Maréville (octobre 2004)

"La traversée" © copyright L. de Sainte-Maréville (Octobre 2004)

 

 



LA TRAVERSÉE


Life and death captured by the camera's eye.
Television on the war.




I -

Assis sur une colonne
pierre luxée aux ruines,
il,
ne délivre pas ses racines au bord,
tout au bord du tout...

How does he feel ?


Au près et plus loin,
l'énigmatique chorégraphie
les ombres découpées,
le ballet des bras,
accusent un chemin vertical.

...Makes me mad...
...these wars on understanding...


Que deviennent-ils ?
lui, elle,
autochtones de nulle part,
pas avant le pas,
la sandale perdue dans la gifle des vents.

D'où vient ce message désaccordé
qui hurle, transpire.
D'où... la définition,
D'où... le damier déchiqueté ?

Inside your mind is a relay station...


Assis sur un dé
qui déborde de lui et d'elle
de lui en elle,

avec une infinie patience, à la craie véronèse
il recolle sur son visage de femme...
les syllabes,
ces accidents des arbres
puis à son front, peut-être, le pétale, l'emblème rouge
alors, et tandis que... l'alentours s'effrite,
doigt tranché sur la bouche !

Inside, she'll never hurt me...
I'm driving into the night...


Assis sur un soulèvement
feuille après pierre,
pas après le pas
il détourne le livre,
peine et interroge.

Outside the walls are shaking
What do you think about it ?




II -


Les insectes bleus déshabillent les parois,

le mouvement oppresse

la lumière frémit, coule
précise sous un cadrage immobile
l'homme et la femme
au coeur de leur révolution.


Assis sur un roc,
il, elle, se précipitent,
leurs pieds dévalent dans la fureur des cercles
il, elle, traduisent les gestes qui roulent.

Please come away with me...


L'oeil mécanique, ferré tout contre la chaussée
réévalue un instant
la place de leurs silhouettes
puis sans mot dire,
les dissout au paysage
paysage dévasté dans une même couleur liquide.

All the things I couldn't say...


Arrachées aux genoux de la ville,
les pierres renvoient à la multitude des échos
les flancs des fleuves maîtrisés,
leur moelle escortée,
plus nue qu'un soleil renversé.

Just keep walking... keep walking...


Assis sur l'air,
il,
scrute l'empreinte des heures fidèles
garde dans l'oreille le rouleau de la terre qui bat
éclate et ruisselle,
ondoie dans l'ouragan des migrateurs
pas au milieu des pas
appuyé,
il naîtra dans la réponse,
naîtra aux mystères.



Open your heart... into the future...

...Not only sweet words,
spoken like this melody...

Please, do something...

Assis sur...
assis sur...

à sursis...



© Laurence de Sainte-Maréville
(Octobre 2004)


 

 

 

 

button back button next

 

(Click) Gallery for Masters, classics and the latest in contemporary imaginative art.
Galerie d'artistes contemporains (tableaux, sculptures...) et quelques maŒtres classiques (Dali, Magritte...)

~ Back to the thumbnails

 

Retour aux oeuvres en petits formats

 

Retour ~ Back to my gallery

 

Home / Page d'accueil :
Bannière site © Copyright  fait par L. de Sainte-Maréville.

 

LIVRE d'OR ~ GUESTBOOK

[Contact, e-mail]